Arrêter de fumer du cannabis

cannabis

Ceux qui veulent arrêter le cannabis ressentent cette envie, car ils veulent cesser cette drogue néfaste pour la santé. Par ailleurs, ils aspirent à retrouver leur énergie en plus d’arrêter le gaspillage d’argent. Toutefois, arrêter avec le cannabis n’est guère facile et la motivation n’est pas souvent au rendez-vous. De ce fait, comment faire pour y parvenir ?

Se forcer à retrouver une motivation

Pour débuter, il est recommandé de prendre du temps et de réfléchir à la raison qui a conduit à vouloir arrêter le cannabis. Quels sont les plaisirs procurés par cette drogue et quels sont pourtant les problèmes rencontrés ? Toutefois, y penser à voix haute ne résout pas grand-chose. Il est mieux d’écrire les inconvénients du cannabis pour mieux en faire le deuil.

D’ores et déjà, il faut savoir le cannabis est lié à une baisse considérable de la salivation. Par ailleurs, le sujet est en proie à des palpitations qui sont en lien avec l’accroissement de son rythme cardiaque. Il souffre également d’un gonflement au niveau de ses vaisseaux sanguins et subit une baisse du taux de sucre dans son corps. A cela s’ajoute une dépendance qui fasse que le concerné ait l’impression de ne pouvoir survivre sans cannabis. Ne serait-ce que pour ces quelques raisons, autant tout mettre en œuvre pour regagner sa motivation. La consultation d’un médecin pourrait aussi aider à y voir plus clair sur les méfaits du cannabis sur l’organisme. Pour plus d’informations à ce sujet, il est possible de se rendre sur www.e-smoked.fr.

Choisir le jour pour arrêter

Une fois que la décision est prise, il suffit de choisir un jour J pour commencer à arrêter de fumer du cannabis. De préférence, il est mieux de prendre un congé assez long. De ce fait, le sujet n’aura pas à subir trop de stress. Pour se booster, certaines personnes n’hésitent pas à signer un contrat avec elles-mêmes. Ce dernier parle de cesser définitivement la prise de cannabis. Pour éviter de replonger, il est recommandé d’écrire les quelques motivations susmentionnées dans le contrat. Si besoin, pourquoi ne pas inclure une petite récompense à la clé ? Après avoir passé deux semaines sans prendre de cette drogue, le patient pourra à titre d’exemple s’accorder un week-end de relaxation hors de la ville. Où qu’il soit, il ne devra sous aucun prétexte replonger. De ce fait, il ferait bien de prévoir quelques activités pour lui permettre de faire l’impasse sur la drogue.

S’adonner à certains loisirs pour oublier

Comment oublier le cannabis si ce n’est en prenant le temps de faire autre chose. Quoiqu’il ne faut rien faire de contraignant. Il est mieux de se trouver différentes occupations pour réussir à se passer du cannabis. Il est préconisé de renouer avec certains loisirs qui permettent de ne pas penser au cannabis. Pour ce faire, de nombreuses activités sont à essayer. Les adeptes de sensations fortes pourront s’initier à la tyrolienne ou encore au kayak. Ceux qui aiment la nature auront le privilège de renouer avec celle-ci dans le cadre d’une balade en forêt ou à la montagne. D’autres activités telles que le bowling ou la patinoire peuvent aussi être d’excellents moyens pour cesser de penser au cannabis. Sinon, pourquoi ne pas se programmer des après-midi ciné pour passer le temps un peu plus vite ?

Les premiers jours sont cruciaux et c’est la période à laquelle il ne faut surtout pas abandonner. Pour être sûr d’y parvenir, il est préconisé de changer d’air et de se rendre quelques jours à la plage. Le fait de changer d’environnement permet d’oublier de nombreuses vieilles habitudes et de nouer avec de nouvelles.

Trouver de la compagnie

Comme dans le cadre d’un régime visant à perdre du poids, il n’est jamais facile d’arrêter seul le cannabis. Il est mieux de le faire en étant en groupe. Ce qui permet de se souder et de retrouver la motivation en étant ensemble. Il est alors conseillé d’unir les forces pour pouvoir faire face à l’ennemi commun. Il est aussi possible de fixer la date en étant ensemble et d’organiser une petite cérémonie symbolique pour tirer un trait sur le cannabis et ses inconvénients. Ne pas être seul revient à se sentir plus fort pour mieux faire face à la tentation. Effectivement, cela signifie avoir quelqu’un pour partager les difficultés et les angoisses liées à l’arrêt du cannabis. Ensemble, il est encore possible de choisir un autre loisir dont le fitness ou la natation et le club de tennis. Sinon, pourquoi ne pas partir ensemble pour la virée à la plage dont il était question ? Il est de rigueur de s’organiser ensemble et de choisir des activités une fois en vacances pour se défaire complètement du cannabis. Dans cette optique, il est préconisé de partir à la visite du lieu de destination ou de partir voir les beaux monuments ensemble s’il y a lieu. Le but de cette escapade est de se débarrasser du besoin de cannabis à vie pour éviter toute envie de s’y remettre.

Vers quels e-liquides se tourner pour un débutant
Cigarette électronique : quel modèle choisir et comment ça marche ?